Recherche en cours...


Accueil > Rechercher > Centres de documentation > La photothèque du patrimoine > La photothèque du patrimoine

La photothèque du patrimoine

Riche de près de 200.000 clichés argentiques et numériques, la photothèque du patrimoine dispose d’un fonds varié sur l’ensemble de patrimoines de Midi-Pyrénées. Ce fonds complète la documentation produite par les chercheurs de l’inventaire.

Martine Jaoul et Claire Fournier

2 janvier 2009 mis à jour 21 octobre 2011

L’image, complément indispensable de la recherche

L’image est le complément indispensable de la recherche documentaire pour rendre compte d’une œuvre patrimoniale. La photographie constitue à elle seule une entrée scientifiquement reconnue pour accéder à la connaissance du patrimoine architectural, mobilier, ethnologique : elle porte des informations visuelles indispensables à sa compréhension. 

La photothèque du patrimoine, un fonds riche de près de 200.000 clichés

La photothèque du patrimoine s’est constituée depuis 1975, date de création du Service de l’Inventaire en Midi-Pyrénées, avec les photographes de l’équipe et grâce à du matériel professionnel. Aux anciens clichés argentiques s’ajoute la collection des clichés numériques constituée dès les années 1990 et qui représente déjà plus de la moitié des images de ce fonds. Cette documentation photographique constitue un fonds de près de 200.000 clichés enregistrés et conservés dans les locaux de la photothèque du patrimoine. 

C’est un fonds original et inédit, qui révèle un aspect méconnu du patrimoine, un patrimoine rencontré au jour le jour, au fil des campagnes d’inventaire. Ces images sont de nature documentaire. Elles offrent un portrait réel, sans fard, du patrimoine dans toutes ses dimensions.

Des photographies qui servent de témoignage

En complément des bases de données, elles rendent compte des multiples aspects du patrimoine, en captent les évolutions chronologiques, en sondent toutes les échelles, le situent dans une vision panoramique de l’espace. Ces images permettent un travail de réflexion a posteriori tant pour la valeur de témoignage des représentations que pour leur place dans l’histoire de la photographie. 

Pour tous renseignements contacter :

Photographe : Philippe Poitou

Gestionnaire documentaire : Christelle Parvillé