Recherche en cours...


Accueil > Rechercher > Catalogue des publications > Les Cahiers du Patrimoine > Caylus et Saint-Antonin-Noble-Val

Caylus et Saint-Antonin-Noble-Val

Première de couverture "Caylus et Saint-Antonin-Noble-Val"

Bernard Loncan (dir.)

Coll. Cahier du patrimoine n°29

Imprimerie nationale, Paris,

1993

ISSN 0762-1671,

ISBN 2-11-081251-6

Aux confins du Quercy et du Rouergue, dans les sites somptueux des causses profondément entaillés par les cours d’eau, les deux cités médiévales de Caylus et Saint Antonin-Noble-Val ont exceptionnellement conservé les richesses architecturales authentiques de leur gloire passée : églises préromanes, prestigieux établissements conventuels comme l’abbaye cistercienne de Beaulieu, une maison de justice du XIIe siècle unique en Europe et qui fit l’admiration de Viollet-le-Duc ; une étude approfondie permet également la découverte de nombreuses demeures des marchands enrichis aux XIIIe et XIVe siècles.

Après la profonde dépression engendrée par les guerres de Religion – Caylus est catholique, Saint Antonin protestant – c’est le milieu rural qui bénéficie du renouveau économique des XVIIIe et XIXe siècles. À côté de solides bâtisses originales, de pittoresques constructions en pierres sèches, savamment édifiées au moyen des mille variétés de calcaire que fournissent les causses en abondance, enchantent aujourd’hui encore les touristes de plus en plus nombreux à sillonner ce terroir accueillant.

Ouvrage épuisé. Consultable dans les centres de documentation du patrimoine.