Recherche en cours...


Accueil > Rechercher > Catalogue des publications > Autres publications régionales > Labruguière, intra muros et son architecture en pan-de-bois

Labruguière, intra muros et son architecture en pan-de-bois

Première de couverture "Labruguière,

Adeline Béa, CAUE du Tarn, docteur en histoire de l’art, chargée d’inventaire du patrimoine, Un Autre Reg’Art, Albi, 2009,

36 p.

ISBN 978-2-916534-53-4

n°29, Imprimerie nationale Éditions, Paris, 1993,

400 p.

ISSN 0762-1671

ISBN 2-11-081251-6

n°17, APAMP, Toulouse,1986, 72 p.

ISBN 2-905564-05-9

Au pied de la Montagne Noire, sous la protection d’un château, Labruguière est une agglomération qui a connu un développement spectaculaire au Moyen Âge. Enrichie par une activité marchande florissante, elle accède rapidement au statut de ville. De nombreuses maisons en pan-de-bois sont élevées à la fin du Moyen Âge, marquant de leurs encorbellements successifs le contour des rues et ruelles de la ville intra muros.

La construction du château des Cardaillac et celle, partielle, de l’église au XVIIe siècle révèlent une nouvelle ère de prospérité qui se traduit aussi dans l’architecture civile en pan-de-bois. Quant au XVIIIe siècle, période du plein développement de l’activité textile, il a profondément imprégné la ville de son nouveau vocabulaire ornemental. Ainsi, c’est en suivant les encorbellements, les structures de bois et les hourdis de brique qu’il est possible d’entrer au coeur de cette architecture si emblématique de Labruguière mais aussi de bien d’autres villes du Tarn et de Midi-Pyrénées.