Recherche en cours...


Accueil > La connaissance du patrimoine > Les principes et méthodes de l'inventaire

Les principes et méthodes de l'inventaire

L’inventaire général est conduit selon des méthodes élaborées à l’échelle nationale, communes à toutes les régions de France et définies dans des publications spécialisées, utilisant des vocabulaires normalisés qui garantissent, l'homogénéité des modes d'étude et des résultats consultables dans des bases de données sur l'histoire de l'art et des techniques.

02 décembre 2011
Auteur : Roland Chabbert

Des méthodes d’approche du territoire diversifiées

L’inventaire topographique : Sur un territoire donné, l’inventaire général étudie toutes les composantes du patrimoine. Il prend en compte le patrimoine mobilier public non gardé et le patrimoine immobilier dans son ensemble. Ce travail consiste à identifier et à localiser les œuvres au niveau local. Il donne assez rapidement aux habitants eux-mêmes une idée du volume et de la diversité des œuvres. Il permet de construire un corpus et de définir les œuvres qui mériteront d'être étudiées. Chacune de ces œuvres fait l'objet d'une fiche d’inventaire appelée notice. L’inventaire topographique est souvent la première étape de l’étude d’un territoire.

L’inventaire thématique consiste à n’étudier qu’une seule composante du patrimoine sur un territoire. Il complète souvent une enquête topographique et permet d’approfondir un domaine particulier de la recherche. La plupart de ces inventaires thématiques sont directement conduits par le service : relèvent de ce type d’opération les enquêtes conduites sur le patrimoine industriel, le patrimoine mémoriel, le patrimoine des jardins.

Les opérations ponctuelles permettent, en dehors de l’approche territoriale ou thématique d’étudier et de documenter en urgence des éléments patrimoniaux avant leur changement d’affectation, leur restauration, leur transformation ou leur destruction.

Le contrôle scientifique et technique de l’Etat

L'État continue à exercer le contrôle scientifique et technique des opérations d'inventaire conduites par les Régions. Il définit les normes qui « portent sur les méthodes de conduite des opérations, les vocabulaires, les schémas et formats de données ».

Confirmés par l'arrêté du ministre de la Culture et de la Communication du 17 février 2009, les principes et méthodes de l'inventaire général du patrimoine donnent à tous les chercheurs de l'inventaire une même règle d'analyse et de description des œuvres inventoriées.

L'État contribue également à la diffusion nationale des résultats des opérations d'inventaire par l'intermédiaire de bases de données en ligne. Il peut, par ailleurs, réaliser des opérations d'inventaire au plan national.

Le Conseil national de l'inventaire général du patrimoine culturel, qui réunit à parts égales des scientifiques, des représentants de l'État et des collectivités territoriales, émet un avis sur les normes. Il évalue du point de vue scientifique les opérations d'inventaire conduites par les Régions, notamment à partir des rapports annuels qu'elles lui adressent (décret n° 2005-835 du 20 juillet 2005).