Recherche en cours...


Accueil > Département du Tarn > La Mission d’inventaire du département du Tarn avec le CAUE 81

La Mission d’inventaire du département du Tarn avec le CAUE 81

La Région Occitanie et le Conseil départemental du Tarn ont confié au CAUE une Mission d'inventaire. Celui-ci est engagé depuis 2004 dans des actions d’étude et de connaissance du patrimoine bâti du département. Le Parc naturel régional du Haut-Languedoc et le vignoble de Gaillac sont les principaux territoires d’étude investis à ce jour.

25 janvier 2018
Auteur : Sonia Servant

Le Parc naturel régional du Haut-Languedoc

Les tous premiers travaux d’inventaire de la Mission ont porté sur une douzaine de communes de la partie occidentale du Parc situées sur le piémont nord de la Montagne Noire. L’inventaire topographique a permis de mieux connaître les caractéristiques de ce patrimoine bâti en territoire rural dont les principales agglomérations sont anciennes.
Le Parc fait à nouveau l’objet d’un inventaire, thématique cette fois, intitulé « habitat et production », depuis 2015. Après repérage, deux sujets ont été formalisés correspondant aux réalités historiques et patrimoniales du Parc  : « demeures et résidences de la fin du Moyen Âge au 17e siècle, repeuplement et traditions protestantes » et « la fortune des industriels du textile et du délainage, de l’habitat ouvrier à la demeure patronale (18e-20e siècles) ».

Le vignoble de Gaillac

Mené entre 2010 et 2015, l’inventaire thématique de l’architecture vigneronne a concerné les communes du Pays du Vignoble Gaillacois, Bastides et Val Dadou. Ce vignoble vieux de 2000 ans s’étend entre la plaine du Tarn et les coteaux calcaires. L’activité vigneronne a pu être reconnues dans bon nombre de bâtiments, depuis la petite maison urbaine jusqu’à l’hôtel particulier, en passant par les domaines agricoles et les fermes.

Connaître pour mieux conserver

Les données de l’inventaire contribuent à mieux connaître le patrimoine et permettent bien souvent d’en renouveler ou d’en révéler l’intérêt. L’inventaire contribue à la conservation et à la valorisation du bâti ancien et constitue aussi un outil de sensibilisation pour la population, les élus et les acteurs culturels.

Des actions de valorisation sont régulièrement organisées en partenariat avec les territoires étudiés pour tenir informée la population locale de l’avancée des recherches. Des conférences publiques ou des visites de terrain sont proposées à tous.

L’équipe d’inventaire se compose de deux chargées d’étude, Adeline Béa et Sonia Servant, historiennes de l’art.