Recherche en cours...


Accueil > Département de la Lozère > L’inventaire du patrimoine de la Lozère

L’inventaire du patrimoine de la Lozère

Département encore préservé, la Lozère possède des richesses naturelles et patrimoniales indéniables. Loin des bouleversements occasionnés par l'aménagement d'infrastructures ou les développements urbains, le territoire a su conserver son authenticité au même titre qu'un patrimoine de qualité. Portée par le département en collaboration avec la Région Occitanie, une mission d’inventaire est engagée depuis 2001.

05 février 2018
Auteur : Cécile Fock-Chow-Tho

Quatre entités géologiques
La Lozère possède quatre grandes entités géologiques qui ont dicté et conditionné les savoir-faire et mises en œuvre locaux : l'Aubrac est dominé par le basalte, la Margeride par le granite, les Cévennes par le schiste et les Causses par le calcaire. Il faut conjuguer à cette diversité géologique, une diversité climatique. La moitié nord du département possède un climat de montagne (les altitudes moyennes se situent autour de 1000 m) tandis que la moitié sud, plus basse, bénéficie d'un climat plus doux et tempéré.

Pérennisation des techniques de construction anciennes dans l’habitat rural
L'habitat, qui demeure très rural sur l'ensemble du territoire, reflète donc les différentes façons d'habiter et de construire en Lozère. De plus, la majorité des villages lozériens ont conservé leur structure moderne, voire médiévale. Jusqu'au 19e siècle, l'évolution des techniques architecturales a peu impacté les mises en œuvre locales et il n'est pas rare que les méthodes de constructions aient été pérennisées au fil des siècles : la mise en œuvre à pierre sèches en est un exemple remarquable, particulièrement sur les terrains schisteux.

Des opérations d'Inventaire menées depuis 2001 dans le département
La mission d'inventaire est portée depuis 2001 par le Département. Il fut, en effet, le département-pilote dans le cadre expérimental d'un protocole de décentralisation culturelle. Le rapport de cette expérimentation devait éclairer le choix de la bonne échelle territoriale pour le transfert de la mission Inventaire de l’État vers les Régions ou les Départements. La Lozère a donc conservé cette compétence alors que la décision de décentralisation s'est portée sur les Régions, continuant de façon autonome une mission d'inventaire, axée essentiellement sur les objets mobiliers : le recensement couvre actuellement plus de 90 % du territoire !

Poursuite du travail d’inventaire suite à la fusion des Régions
À l'occasion de la fusion des Régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, la Région Occitanie et le Département ont pu signer une convention de partenariat en 2016 afin de poursuivre le travail réalisé aussi bien sur le recensement du patrimoine mobilier, en y intégrant les travaux de conservation préventive et curative menés sur les objets du département, que celui du patrimoine immobilier.

L’inventaire immobilier
L'opération d'inventaire immobilier se déroule de façon topographique en accord avec la politique patrimoniale du Département. Des recherches thématiques transversales complètent les opérations topographiques afin de couvrir le département de façon plus homogène. La valorisation de ce travail se fait par l'intermédiaire de publications, conférences ou prend la forme de collaboration avec les associations et collectivité locales.

L’inventaire mobilier
L'opération d'inventaire mobilier vise à compléter et réviser la base de données existante. Elle possède également la spécificité d'intégrer les données issues des opérations de conservation préventive et de restauration, menées sur les édifices religieux et les objets mobiliers. En effet, depuis 2008, le Département et la DRAC portent un important dispositif d'aide aux communes visant à conserver les objets d'art in situ. Nommé Plan-Objet, ce dispositif contribue à planifier des interventions de conservation, de mise en sécurité et de présentation des œuvres dans les différents lieux cultuels du département.