Recherche en cours...


Accueil > Département du Tarn > Demeures et résidences de la fin du Moyen Âge au 17e siècle.

Demeures et résidences de la fin du Moyen Âge au 17e siècle.

D’une grande richesse, le patrimoine du Parc naturel régional du Haut-Languedoc révèle non seulement les périodes de croissances économiques mais aussi la prospérité de la ville de Castres et des familles protestantes qui sont, bien souvent, à l’origine des constructions des demeures et châteaux de la montagne.

26 janvier 2018
Auteur : Adeline Béa

Le patrimoine du Parc naturel régional du Haut-Languedoc
L’inventaire thématique mené sur le Parc naturel régional du Haut-Languedoc, territoire de montagne animé par quelques vallées et plaines, a révélé un patrimoine architectural discret mais d’une grande richesse.

Une forte croissance au 15e siècle sur le territoire
Une importante phase de reconstruction et de repeuplement s’opère sur l’ensemble du territoire dans la 2e moitié du 15e siècle. Elle se caractérise en majeure partie par la construction en pan de bois, dans les agglomérations, alors que celle des châteaux et maisons fortes est plus circonspecte.

De nombreuses édifications de châteaux et de demeures à la fin du 16 e siècle

Au 16e siècle, la profusion de la Renaissance se déploie uniquement dans quelques édifices isolés et la grande période d’édification des châteaux et maisons fortes, révélant l’installation et l’enrichissement de nouvelles familles, se concentre à la fin du 16e siècle et dans la première moitié du 17e siècle. Elle est à mettre en étroite relation avec l’essor du protestantisme et l’âge d’or de la ville de Castres qui abrite alors la chambre de l’Édit.