Recherche en cours...


Accueil > Chroniques 1914 1918 > Juin 1914

Juin 1914

Le cabinet Doumergue démissionne le 1er juin 1914. Gaston Doumergue, président du Conseil depuis décembre 1913, veut prendre sa retraite. Le cabinet de René Viviani est constitué mais échoue à cause de la loi des Trois ans ainsi que celui qui lui succède, le ministère d’Alexandre Ribot du 9 au 12 juin. Le 17 juin, René Viviani devient président du Conseil et le restera jusqu’au 29 octobre 1915.

10 juillet 2014
Auteur : Patrick Roques

Les conséquences de la loi des Trois ans.

Le 9 juin, un article paraît dans le quotidien la Dépêche. Il dénonce la loi des Trois ans qui a fait passer le service militaire de 2 à 3 ans en France. Son auteur rappelle aussi que les Russes n’ont pas encore réalisé leurs chemins de fer stratégiques qui, en cas de mobilisation, leur permettraient l’envoi rapide de leurs soldats et "empêcheraient les Allemands de porter presque toutes leurs forces contre nous dès le début de la guerre". La loi des Trois ans, votée le 19 juillet 1913, est contestée par une partie de la gauche française. Rappelons qu’elle a été prise pour que l’armée d’active française atteigne le nombre de 800 000 hommes, effectif alors atteint par l’armée allemande.

Le voleur de la Joconde est jugé.

La Joconde, célèbre tableau de Léonard de Vinci a été volée au musée du Louvre, à Paris le 22 août 1911. Le voleur Vicenzo Peruggia, de retour en Italie, a été arrêté en décembre 1913 et son procès se déroule en juin 1914 à Florence en Italie. La Joconde comme de nombreux tableaux sera mise en sécurité à Bordeaux puis à Toulouse dès le début de la guerre puis retournera au Louvre à la fin du conflit.

Les futures moissons et les orages de juin.

Mais l’essentiel dans les départements de Midi-Pyrénées est certainement la préparation des prochaines moissons et récoltes, des vendanges à venir, l’entretien des outils, le grand nettoyage des granges, fenils et greniers. Il faut scruter le ciel, priant pour éviter les orages et la grêle destructrice. Selon le vieux dicton, "juin pluvieux vide celliers et greniers". Les activités ne manquent pas, veiller aux digues, tondre les moutons, faucher et faner les prairies, biner les récoltes, butter les pommes de terre…

Au début de juin, les résultats du concours régional agricole de Foix qui s’est tenu par mauvais temps, du 28 mai au 1er juin, sont publiés : le jury félicite tout particulièrement monsieur Cornac demeurant à Castres, inventeur de l’auto locomobile, nouvel appareil adapté à toutes les locomobiles dont la "Perfecta" qui permet, d’après la réclame, d’économiser 60% du combustible.

Le mauvais temps de juin n’est pas limité à la région. Le 15 juin, un orage diluvien touche Paris et des trombes d’eau d’une quantité importante tombent très rapidement sur la capitale. L’étendue de ce désastre est mesurée les jours suivants par les découvertes de nombreux morts et d’importants dégâts.

Fiertés et douleurs locales.

Le mois de juin est celui des félicitations adressées aux maîtres d’écoles qui ont des élèves reçus à l’examen du certificat d’études primaires. Chaque commune ainsi honorée remercie publiquement à travers la presse, les institutrices et instituteurs dévoués et zélés.

Malheureusement, le 19 juin, un accident à Decazeville lors de la reconstruction d’une cheminée d’usine fait un mort et le même jour, deux mineurs décèdent dans un éboulement qui s’est produit dans la mine.

À Berlin !

Ce même jour, paraît dans la presse le bulletin hebdomadaire des activités proposées à l’exposition internationale de Lyon qui a lieu du 1er mai au 1er novembre 1914. On apprend alors que le prochain congrès de la Fédération internationale de sports amateurs d’athlétisme se tiendra en 1916, à Berlin.

Le 28 juin 1914.

 

La date du 28 est importante car elle concerne les trois évènements suivants :

  • Les fêtes de Gaillac se déroulent les 27, 28 et 29 juin, et les célèbres élèves du Conservatoire de "Mimi Pinson" en sont l’attraction principale. Le colonel du 143e régiment d’infanterie a informé le 23 juin dernier le maire de Gaillac, président du comité des fêtes, qu’il est alors tout disposé à accorder des permissions pour les fêtes aux soldats du Gaillacois qui en feront la demande.
  • Le douzième Tour de France part le 28 juin de Saint-Cloud. Les 120 coureurs devront parcourir 5 411 km en 15 étapes jusqu’au 26 juillet jour de l’arrivée de la course à Paris. C’est l’occasion d’apprendre quelques expressions de ce sport et de l’époque : "j’ai la lampe en pâté de foie et les manettes en dentelle" veut dire que mon estomac est détraqué et mes jambes sont faibles. "S’en aller en vendange dans les décors" est le fait de tomber sur un des bas-côtés de la route ou dans un fossé.
  • Le 28 juin 1914 est enfin, le jour du double attentat de Sarajevo en Serbie. Ce jour-là l’archiduc François-Ferdinand, héritier de l’empire d’Autriche-Hongrie, et son épouse, la duchesse Sophie de Hohenberg, se rendent à l’hôtel de ville où a lieu une réception lorsqu’une bombe est lancée vers eux. Elle explose après le passage de leur voiture blessant des personnes qui se trouvent dans la foule.

 

Après la réception, l’archiduc et sa femme continuent la visite de Sarajevo en automobile lorsque Gavrilo Princip, étudiant serbe, tire plusieurs coups de feu sur eux les blessant mortellement. L’empereur François-Joseph 1er tient les autorités serbes responsables de ce double assassinat et les relations entre les deux pays se tendent jusqu’à devenir conflictuelles. Les alliances contractées par la Serbie alliée de la Russie, pays qui participe à la Triple-Entente avec la France et le Royaume-Uni, puis par l’Autriche-Hongrie participant avec l’Allemagne et le royaume d’Italie à la Triple-Alliance conduiront, un mois après, aux déclarations de guerre.

 

Informations complémentaires