Recherche en cours...


Accueil > Architecture > Qu’est ce que le patrimoine architectural ?

Qu’est ce que le patrimoine architectural ?

Le patrimoine architectural est un patrimoine aux typologies variées appartenant à des époques différentes allant de l’Antiquité à l’époque contemporaine. Les chercheurs peuvent étudier soit un édifice en particulier soit un ensemble. Pour cela ils doivent respecter une méthodologie et un vocabulaire établis à l’échelle nationale.

04 novembre 2011
Auteur : Alice de la Taille

Un patrimoine aux typologies variées et relevant d’époques différentes

Le patrimoine architectural étudié par le service connaissance du patrimoine se caractérise avant tout par sa diversité.

Celle-ci est tout d’abord d’ordre typologique. En effet le patrimoine architectural se décline selon un certain nombre de grandes catégories : l’architecture religieuse, publique, judiciaire, hospitalière, scolaire, militaire, domestique, agricole ou industrielle.

Les architectures étudiées appartiennent à des époques chronologiques très variées allant de l’Antiquité à l’époque contemporaine. Elles relèvent également de statuts juridiques diversifiés dans la mesure où est étudiée toute architecture, qu’elle appartienne à l’Etat, à une collectivité publique ou à des personnes physiques ou morales, dans le respect de la vie privée et du droit de propriété.

Une étude filtrée pour une meilleure connaissances des édifices ou ensemble d’édifices.

Au-delà de cette diversité, c’est dans l’exhaustivité de l’étude architecturale, son caractère méthodique et systématique, notamment par le biais d’un vocabulaire commun à l’ensemble du territoire national, que se situe l’apport de l’Inventaire.

Les architectures étudiées peuvent l’être de façon individuelle (un château, un lycée), mais également de façon collective (un ensemble urbain, un ensemble de fermes). Ce dernier type d’étude permet d’analyser des familles architecturales numériquement très importantes. Lors de l’étude individuelle, en fonction de l’intérêt et de l’originalité de l’édifice, son étude sera plus ou moins développée : œuvre simplement repérée, œuvre sélectionnée ou véritable étude monographique.

Ce travail de filtrage et de sélection permet de resituer l’édifice ou l’ensemble étudié dans son contexte culturel et géographique et d’enrichir en l’affinant la connaissance du patrimoine de la région.