Recherche en cours...


Inicio > Les sites Classés Unesco > Promenade printanière à Tarbes

Promenade printanière à Tarbes

La commande principale était de photographier le jardin Massey de la ville de Tarbes ainsi que de répondre à d’autres demandes spécifiques liées à l’inventaire de la ville démarré en 2013, l’architecture d’Edmond Lay et la briqueterie Ousteau.

07 marzo 2016
Por: Amélie BOYER

Des photos prises à la façon d’une promenade

Une grande partie des photos a été prise le même jour, durant le printemps. Cette saison permet d’apercevoir le jeu de la lumière dans les feuilles des arbres ainsi qu’un véritable camaïeu de verts dans la végétation du jardin. De plus, la lumière naturelle est changeante selon le moment de la journée et donne aux couleurs printanières une tendresse particulière. Le travail du photographe que l’on croit très libre et souvent très artistique doit en réalité répondre d’abord à une commande, parfois imprécise. La part de liberté personnelle est congrue mais la valeur artistique, témoin de l’instant de l’opérateur, est plus réduite encore dans la photographie d’inventaire. La sélection d’images a pour objet de privilégier la part personnelle partant du principe que toutes les photographies sont des clichés documentaires.

Un couloir comme lieu d’exposition

De ce fait, le photographe a souhaité partager son travail en choisissant des images mises en valeurs par la lumière ou le cadrage qui personnalise, à son sens, les sujets photographiés. Ces images prennent un tout nouveau sens lorsqu’elles sont disposées les unes à côté des autres et proposent donc de faire voyager les visiteurs dans l’endroit pour le moins inhabituel : le couloir d’un service qui par nature reste très impersonnel.

Des visiteurs de plus en plus avisés

L’exposition de photographies apporte donc une pointe d’originalité et éveille la curiosité de chacun. Pour que cette dernière soit nourrie, que le voyage perdure au-delà du travail, et que les salariés s’approprient le sujet immortalisé, un livret, objet photographique à part entière, est mis à disposition.

L’ensemble, conçu en interne par le service de la connaissance du patrimoine et fabriqué par l’imprimerie régionale, témoigne aussi du savoir-faire de l’institution régionale.

 

Búsquedas