Recherche en cours...


Accueil > Rechercher > Recherche Base de données

Recherche

demeure dite Maison Malbosc

La ville d'Auterive, détenue par la très ancienne famille des seigneurs de Montaut, fut dévastée à maintes reprises (croisade, épidémies, brigandage). A la fin du 14e siècl

Historique

Datation principale :
15e siècle ; 16e siècle ; 17e siècle ; 19e siècle
Personne(s) liée(s) à l'histoire de l'oeuvre :
Isalguier, famille (propriétaire)
Commentaire historique :
La ville d'Auterive, détenue par la très ancienne famille des seigneurs de Montaut, fut dévastée à maintes reprises (croisade, épidémies, brigandage). A la fin du 14e siècle, les Montaut durent vendre une grande part de leurs biens aux Isalguier. Annoblie en 1328, cette famille toulousaine connaît au 14e siècle une ascension liée à l'exploitation de se domaines fonciers. En 1361, Bernard-Raimond Isalguier acquiert, au couvent des Frères prêcheurs, la baronnie d'Auterive contre 2000 florins, donnant naissance à la lignée des Isalguier de Fourquevaux-Auterive. De 1374 à 1405, les Isalguier sont en procès avec les Frères Prêcheurs de Toulouse, lesquels contestent cet achat. Ils recevront des compensations en froment d'Auterive. De tous les fiefs de Jacques Isalguier, Auterive est le plus élevé en dignité. Il y possédait un four commun, des moulins, leud et péage. L'immeuble de la rue Saint-Michel est attesté dans un dénombrement présenté par Jacques Isalguier devant le Sénéchal de Toulouse le 19 janvier 1457 : "item l'ostel principal que ledit Izalguier a dedans la dite ville". Il fut construit dans l'ilôt bâti situé entre la rue de la Lèze, la rue du Four, la rue Saint-Michel et une petite rue détruite par l'aménagement de l'actuelle place Occitania. Dès 1460 cependant, la fortune des Isalguier est en déclin. En 1532, la maison fait partie des biens d'Auterive que Jean et Guy Isalguier vendent au roi de Navarre. Elle changea dès lors plusieurs fois de mains : le roi de Navarre ayant inféodé la maison au bourgeois Simon de Portes, celui-ci la vend en 1542 à noble Jean de Saint-Etienne, seigneur de Camparnaud, époux de Béatrice de Tournemire, dame du Secourrieu. Les descendants de cette dernière furent par la suite contraints de la vendre au Cardinal de Joyeuse qui la céda en 1606 à Jean-Georges de Caulet, conseiller au Parlement de Toulouse. Sa descendante, Marie de Caulet, par son mariage avec Jean de Rességuier, président au Parlement, transmet la maison à la famille de Rességuier qui la conserve jusqu'à la Révolution. Le caractère massif et apparemment homogène de la construction grâce à l'usage exclusif de la brique tendent à masquer son évolution chronologique : il s'agit en effet, d'une bâtisse construite en plusieurs étapes. Le bâtiment sur rue en particulier a été construit en deux étapes, la première autour de 1540 (partie de droite), la deuxième (partie de gauche) peu après probablement (16e siècle). Cette deuxième étape a pu concerner l'aménagement d'un local commercial en rez-de-chaussée (ouverture cintrée en brique) en relation avec un dispositif spécifique découvert dans le sol de la cave correspondante (support de moulin à huile ou à pastel ?). Le bâtiment sur rue a reçu plusieurs modifications (réfection de baies au 18e siècle, cloisonnements au 19e siècle...).

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
brique ; maçonnerie
Matériaux de la couverture :
tuile
Plan :
plan régulier
Vaisseau(x) et étage(s) :
sous-sol ; rez-de-chaussée surélevé ; 2 étages carrés ; étage de comble
Voûtes :
voûte en berceau segmentaire ; voûte d'ogives
Forme de la couverture :
toit à longs pans ; croupe
Escalier :
escalier dans-oeuvre : escalier en vis, en charpente
Commentaire descriptif :
La Maison Malbosc occupe l'angle nord-ouest d'un ilôt, en plein coeur d'Auterive, en bordure de la Place Occitania. Elle est constituée : d'un corps de bâtiment massif d'allure monumentale, de plan presque carré, flanqué sur l'arrière d'une tour-pigeonnier ; d'une cour arrière entièrement clôturée, invisible depuis la place ; de dépendances au nord de la cour. Le corps de bâtiment principal repose sur un niveau de sous-sol composé de deux grandes caves parallèles voûtées en cintre segmentaire. L'une d'elle (partie B) présente dans le sol des formes en creux pouvant évoquer des dispositifs artisanaux (meules ?). En élévation, seule la façade sur la rue Saint-Michel est ajourée. La façade nord, anciennement sur une petite rue, offre une vaste surface murale en brique, à l'allure de maison forte. Concernant la façade sur la rue Saint-Michel, différentes phases de construction sont lisibles. Une césure verticale indique une première construction (partie droite, partie A, avec les deux travées), et une extension jusqu'à l'angle (partie gauche, partie B). Le dernier niveau a conservé les anciennes fenêtres à meneaux. Celles du premier étage ont été remplacées par de hautes fenêtres rectangulaires. A l'arrière de la partie B, le massif maçonné ménage deux espaces carrés. L'un comporte une superposition de pièces voûtées en ogive, celle du rez-de-chaussée étant intitulée "chapelle" (culs-de-lampe ornés de visages). L'autre contient un escalier à colimaçon en bois : placé à la jonction, il dessert des étages de niveaux différents entre les parties A et B. Il se termine en tour-pigeonnier. Au-dessus d'un rez-de-chaussée cloisonné, la partie A comporte deux grandes salles ornées de cheminées de brique en anse de panier surmontées d'arcs de décharge. La partie B comporte en entresol une ancienne prison, puis une salle par étage. Des cloisonnements légers ont été aménagés postérieurement sur les niveaux supérieurs des parties A et B, pour les transformer en appartements. Des papiers peints sont conservés sur les parois et les devants de cheminées.
Technique du décor :
sculpture ; papier peint
Représentation :
portrait
Précision sur la représentation :
Visages ornés d'une bordure de chapeau et de col à fraise.

Localisation

Commune :
Auterive
Adresse :
Saint-Michel (rue)
Aire d'étude :
Haute-Garonne
Référence cadastrale :
2012 L 387
Milieu d'implantation :
en ville

Oeuvres liées

Aucun dossier n'est lié à cette notice.


Illustrations


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100157NUC - Vue d'ensemble depuis le nord-ouest. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100158NUC - Elévation sur cour avec galerie en bois et tour. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100159NUC - Elévation sur cour, 1er et 2ème étages en pan de bois. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100160NUC - Elévation sur cour, façade en pan de bois et tour. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100161NUC - Elévation sur cour avec étages en pan de bois. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100162NUC - Cour intérieure, puits central, galerie en bois au-dessus du porche. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100163NUC - Elévation sur cour, façade en pan de bois et tour. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100164NUC - Cour intérieure. Elévation avec étages en pan de bois. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100165NUC - Cour intérieure, 1er et 2ème étage en pan de bois. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100166NUC - Cour intérieure : angle nord-est, puits central. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100167NUC - Elévation sur cour en pan de bois : vue d'ensemble. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100168NUC - Cour intérieure : vue intérieure de la galerie en bois. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100169NUC - Cour intérieure : vue intérieure de la galerie en bois. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100170NUC - Pièce du rez-de-chaussée. Vue générale. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100171NUC - Cheminée en brique du rez-de-chaussée. Vue générale. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100172NUC - Escalier à vis : porte de la chapelle. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100173NUC - Chapelle : ensemble voûte. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100174NUC - Chapelle : détail d'une nervure. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100175NUC - Chapelle : cul-de-lampe (détail) - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100176NUC - Chapelle : cul-de-lampe (détail) - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100177NUC - Chapelle : cul-de-lampe (détail) - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100178NUC - Chapelle : cul-de-lampe (détail) - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100179NUC - Premier étage. Cheminée n° 1 : vue générale. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100180NUC - Premier étage. Cheminée n° 1 : papier peint (détail). - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100181NUC - Premier étage. Cheminée n° 1 : trumeau (détail). - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100182NUC - Premier étage. Armoire n°1, fin 18e siècle. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100183NUC - Premier étage. Cheminée n° 2 : vue générale. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100184NUC - Premier étage. Armoire n° 2, fin 18e siècle. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100185NUC - Deuxième étage, cheminées en brique : vue d'ensemble. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100186NUC - Deuxième étage, plafond à la française (détail mouluration). - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100187NUC - Sous-sol, cave voûtée n° 1 : vue générale. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100188NUC - Sous-sol, cave voûtée n° 1 : vue générale vers le couloir d'accès. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100189NUC - Sous-Sol : escalier et couloir d'accès aux caves voûtées. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100190NUC - Sous-sol : cave n° 2 avec structures évidées au sol. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100191NUC - Sous-sol, cave n° 2 : structures évidées (détail). - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100192NUC - Porte d'entrée sur rue Saint-Michel. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100193NUC - Elévation sur rue Saint-Michel : vue d'ensemble. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Auterive (Haute-Garonne), demeure dite Maison Malbosc.
Référence : IVR73_20013100194NUC - Façade sur rue Saint-Michel, 2ème étage : fenêtre à croisillons. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Bibliographie :
Barrière-Flavy Casimir. Vieilles maisons d'Auterive (texte du 19e siècle). Dans l'Auta, n° 530, novembre 1987, pp. 280-282.
Latour Louis. Auterive à travers l'histoire. Dans l'Auta, n° 532, 1988, pp. 11-17.
Wolff Philippe. Une famille du XIIIe au XVIE siècle, les Isalguier de Toulouse. Dans Mélanges Histoire sociale, 1942, pp. 35-58.
Latour Louis. Le castrum d'Auterive, ses origines, son histoire, ses fortifications. Dans Mémoires de la SAMF, 1994, pp. 85-107.

Informations complémentaires

Sources :
Boudin Monique (architecte). Maison Malbosc, Auterive (31). projet d'aménagement d'un bâtiment existant pour la réalisation d'un ensemble culturel. Note de présentation, diagnostic technique, surfaces (plans et relevés, dessins). 3 fascicules. Auterive, octobre 2000.
Référence :
IA31110012
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Rédacteur(s) :
Fournier Claire
Date de publication :
2011
Date de mise à jour :
2012/12/26
Observations :
Ancienne maison de ville du 14e siècle ayant subi des transformations successives aux 16e, 18e et 19e siècles.