Recherche en cours...


Accueil > Rechercher > Recherche Base de données

Recherche

monument aux morts de la guerre de 1914-1919, de la guerre de 1939-1945 et de la guerre d'Indochine

Le monument aux morts de Bonnac, commandé et inauguré sous le mandat du maire Guillaume Martinou, a été érigé en 1916 par l'entrepreneur de travaux en ciment, Jean-Marie Gila

Historique

Datation principale :
1er quart 20e siècle
Année(s) :
1916
Justification de la datation :
daté par source
Auteur de l'oeuvre :
Gilabert Jean-Marie (entrepreneur de maçonnerie)
Justification de l'attribution :
attribution par source
Personne(s) liée(s) à l'histoire de l'oeuvre :
Martinou Guillaume (commanditaire) ; Goizé Germain (commanditaire)
Commentaire historique :
Le monument aux morts de Bonnac, commandé et inauguré sous le mandat du maire Guillaume Martinou, a été érigé en 1916 par l'entrepreneur de travaux en ciment, Jean-Marie Gilabert habitant la commune proche, celle d'Auterive. Financé à l'aide d'une souscription publique et des ressources communales, il a nécessité l'agrandissement du cimetière communal. La municipalité a donc acquis la propriété attenante. Parce qu'elle a érigé ce monument avant les lois de 1919 organisant l'édification des monuments aux morts, la commune, à la demande du préfet du département, a régularisé cette situation administrative en 1921 par le dépôt d'un dossier de demande d'autorisation. Le monument est réalisé en béton armé et, dès l'origine, entouré de huit bornes reliées par une chaîne en fer. Dans la partie supérieure de l'obélisque sur la face nord est fixé un médaillon en bronze. La plaque-dédicace en marbre, gravée, située sur le socle du monument, comporte sous le titre " LA COMMUNE ET LE CONSEIL MUNICIPAL / A LA MEMOIRE DES BRAVES TOMBES AU CHAMP D'HONNEUR / 1914-15-16" les inscriptions de "LE MAIRE. GUILLAUME MARTINOU" et "L'ADJOINT. GERMAIN GOIZE", commanditaires et édiles locaux. La plaque de marbre blanc, fixée contre l'obélisque et située sur la face est comporte, sous "MORTS POUR LA PATRIE" et les dates "1914" et "1919", la liste, sur deux colonnes, des noms des vingt-quatre soldats morts. Ajoutée après la deuxième guerre mondiale, la plaque en marbre au-dessous de la précédente comporte les noms et prénoms des trois soldats morts en 1939-1945. Enfin, la dernière plaque de marbre blanc située au-dessous des deux autres comporte également le nom et le prénom du soldat mort en 1954. La liste des noms, prénoms des soldats morts pour la France et les dates et lieux de décès, dates de naissance, grades et régiments figure en pièce annexe.

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
béton armé ; enduit ; bronze ; marbre
Commentaire descriptif :
Le monument aux morts est constitué d'une semelle ou plate-forme en béton de plan carré, d'un socle, d'une corniche surmontée d'un obélisque terminé en pointe de diamant, le tout en ciment armé et peint de couleur blanche. Il est entouré de huit bornes en béton peint blanc reliées entre elles par une chaîne de fer noire. La face principale, orientée vers le sud, porte sur le socle la plaque dédicace en marbre blanc et sur l'obélisque, moulée dans la masse, une couronne mortuaire tenue à un anneau et liée à une palme de lauriers de couleur bronze. Trois plaques commémoratives, de marbre blanc, sont fixées sur le socle de la face est. Les trois plaques comportent des inscriptions gravées et peintes en noir, la première, la lsite des soldats morts en 1914-1919 (dimensions : h = 85, la = 64), la deuxième, au-dessous de la précédente, la liste des noms des soldats morts en 1939-1945 (dimensions : h = 14, la = 75) et au-dessous encore, la troisième, le nom du soldat mort pendant le conflit d'Indochine (dimensions : h = 20, la = 30).
Technique du décor :
sculpture ; fonderie ; maçonnerie
Représentation :
médaillon ; couronne végétale ; palme
Précision sur la représentation :
La sculpture, située sur la face sud de l'obélisque, représente une couronne végétale mortuaire accrochée à un anneau par un ruban. Un deuxième ruban la lie à une palme de lauriers verticale et en second plan. Le médaillon fixé sur la face nord de l'obélisque représente le profil droit d'une femme, symbole de la Victoire. Un foulard ceint d'une couronne végétale couvre ses cheveux tombant sur ses épaules. Une boucle d'oreille en forme de triangle pend à son oreille droite et un collier de perles en forme de gouttes d'eau orne son cou.
Dimensions :
650 h ; 303 la ; 304 pr
Typologie :
monument obélisque

Localisation

Commune :
Bonnac
Aire d'étude :
Communauté de communes du Pays de Pamiers
Référence cadastrale :
1985 C 821
Milieu d'implantation :
en village

Oeuvres liées

Aucun dossier n'est lié à cette notice.


Illustrations


Bonnac (Ariège), monument aux morts de la guerre de 1914-1918, de la guerre de 1939-1945 et de la guerre de 1954.
Référence : IVR73_20020900816NUCA - Vue d'ensemble, depuis le sud, du monument aux morts érigé en 1916 par l'entrepreneur Jean-Marie Gilabert. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Bonnac (Ariège), monument aux morts de la guerre de 1914-1919, de la guerre de 1939-1945 et de la guerre d'Indochine.
Référence : IVR73_20020900817NUCA - Détail de la dédicace communale. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Bonnac (Ariège), monument aux morts de la guerre de 1914-1919, de la guerre de 1939-1945 et de la guerre d'Indochine.
Référence : IVR73_20020900818NUCA - Monument aux morts : liste des soldats morts en 1914-1918 et 1939-1945. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Bonnac (Ariège), monument aux morts de la guerre de 1914-1919, de la guerre de 1939-1945 et de la guerre d'Indochine.
Référence : IVR73_20020900819NUCA - Monument aux morts : plaque comportant le soldat mort en Indochine. - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Bonnac (Ariège), monument aux morts de la guerre de 1914-1919, de la guerre de 1939-1945 et de la guerre d'Indochine.
Référence : IVR73_20050900153NUCA - Reproduction d'une photographie du monument prise dans les années 1920. - Roques, Patrick (reproduction), (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Référence :
IA09000071
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Communauté de communes du Pays de Pamiers
Rédacteur(s) :
Roques Patrick
Date de publication :
2003
Date de mise à jour :
2012/12/26
Observations :
Ce monument a été érigé en 1916, avant la fin de la Grande Guerre puis le dossier administratif a été régularisé après 1919.